Aller au contenu

Bonga

ARTRASTA-2015-PAINTER-BONGA
Bonga

Né à Port-au-Prince le 27 janvier 1983 vit à Montréal. Bonga a fait des études en Arts Plastiques et en Anthropologie. Professeur, animateur culturel, artiste plasticien et musicien de profession, est également le président de la `AYIFRICA, Fondation & ateliers qu`il a fondé à Port-au-Prince en 2006. Un projet culturel, éducationnel et artistique qui se donne l`objectif de former et d`informer un plus large public. L`artiste Bonga, jouit d`une présence artistique internationale de par des festivals et résidences de création à Paris, Bruxelles, Normandie, Liège, Saintes, La Rochelle, Puy-en-Velay, Québec et Montréal.

«Il n’y a pas de matière toute faite pour la création artistique. Créer, c`est une quête permanente de toute une vie. Créer c`est urgent, être un Artiste c`est nécessaire». Une manière pour lui d`expliquer son engagement en tant qu`artiste qui est un pilier dans toutes les sociétés.

Au niveau de l`esthétique, un souci qui lui importe peu. Il donne priorité à l`éthique – qui se distingue en cela par le symbolisme du sujet et ou objet à créer ou par un fondement culturel, historique, social et spirituel, le vodou par exemple -de préférence, dans l`action créative. Il ne se limite point à aucune école donnée, aucune tendance ni courant sinon que ce triptyque rituel entre la muse, lui et la matière.

Prolifique, authentique et original, ses œuvres: peinture, dessin, sculpture, céramique et assemblage témoignent une certaine relation entre la poésie et les arts visuels, d`où son nouveau concept de Poèmes-plastiques. Il s`initie dans une quête: cette relation siamoise, au-delà de ce qu`on croit être muse, qu`est cette démarche dans cet espace intemporel ou que l`œuvre ait été déjà existé dans nos subconscients, qu`il suffit de faire abstraction de soi pour libérer et concrétiser son existence exacte ou réelle et matérielle à partir de la matière appelée médium. Autrement dit quel que soit l`artiste, créer une œuvre c`est se soustraire impartialement ou intemporellement pour libérer de soi quelque chose qui nous guette à l`intérieur même de l`esprit. Qui croit être libre durant le processus de création est loin de s`être appelé ni créateur ni artiste. D`où cette citation de l`artiste haïtien Dieudonné Cédor:  » L`artiste, le dernier homme libre. » Visitez sa page Facebook pour admirer ses oeuvres.
Texte par Bonga, édité par Daniel Plante